L1 : Le PSG et son gros mercato, Monaco lance un défi

L1 : Le PSG et son gros mercato, Monaco lance un défi

Icon Sport

Troisième de Ligue 1 la saison dernière, l’AS Monaco compte améliorer son classement lors du prochain exercice. Et ce n’est pas le Paris Saint-Germain ni son gros recrutement qui freineront les ambitions monégasques.

La saison commence fort pour l’AS Monaco. Dès mardi, le club de la Principauté a rendez-vous avec le Sparta Prague pour le troisième tour préliminaire aller de la Ligue des Champions. C’est évidemment l’objectif majeur des Monégasques, au même titre qu’une place sur le podium de Ligue 1. En effet, le troisième de la saison dernière compte bien améliorer son classement, et peut-être même viser un sacre à la lilloise. En tout cas, l’attaquant de l’ASM Wissam Ben Yedder ne se fixe aucune limite.

« La vérité, c’est qu’on n’était pas programmés pour être champions, a confié le Français au magazine L’Equipe. Il y a des équipes comme le PSG, Lille ou Lyon qui ont cette structure depuis des années pour être en haut du tableau. Je sens qu’on progresse dans tous les domaines. Sur et en dehors du terrain. C’est une nouvelle saison et l’idée est simple : faire mieux que la troisième place. Et progresser dans le jeu, dans la gestion des événements. En termes de niveau, on n’est pas si loin. On a dégagé une force collective. Quand on regarde les résultats face à nos adversaires directs la saison passée, on a grappillé des points face au PSG ou Lille. On n’a pas peur. »

Ben Yedder ne craint pas le PSG

Pas même du Paris Saint-Germain et ses renforts de prestige comme le défenseur central Sergio Ramos ou le latéral droit Achraf Hakimi. « Le recrutement du PSG ? Non. Bien sûr, on connaît la qualité du PSG. On ne découvre pas celle d’un Ramos ou d’un Hakimi aujourd’hui… Oui, ils auront un groupe renforcé, oui, ils voudront tout gagner. Mais je n’ai pas l’habitude de nous comparer, a répondu Wissam Ben Yedder. Ce que je sais, c’est qu’il va falloir qu’on s’améliore et qu’on soit prêts rapidement. » Car la saison dernière, l’ASM avait laissé trop de points en route pendant la phase aller.