Vente OM : C’est de la folie

Vente OM : C’est de la folie

La date du 26 mai a été la dernière annoncée par les visionnaires du net sur la vente de l’Olympique de Marseille à des investisseurs venus d’Arabie Saoudite.

Rien ne s’est passé, et c’est même le contraire d’une vente qui se dessine, puisque Frank McCourt a décidé de donner des moyens financiers à Pablo Longoria pour renforcer l’équipe cet été. En tout cas, les indices menant à une cession du club sont bien minces, et même les rares fois où des infos arrivent en provenance d’Arabie Saoudite, rien ne permet d’entretenir ce fantasme. Ainsi, La Provence a interrogé un proche du clan d’Al-Walid Bin Talal, le prince et homme d’affaires pressenti pour prendre les commandes du club dans les mois à venir. Pas de surprise, la réponse est surtout marquée par de l’étonnement, notamment en raison de la propension que prend chaque rumeur sur le rachat de l’OM, qui tourne à la folie véritablement. 

« Ces rumeurs relèvent bien évidemment de l’hystérie », a fait savoir l’entourage d’Al-Walid Bin Talal, assez sidéré de voir la passion que déchaine une rumeur très longuement entretenue, mais qui n’a jamais eu la moindre confirmation depuis maintenant plus d’un an. La preuve avec cette déclaration récente du fils d’Al-Walid Bin Talal, qui avait clamé son amour pour la ville de Marseille pour des raisons personnelles, mais avait aussi démenti toute implication financière et sportive dans le club olympien. « Marseille tient une place très chère dans mon cœur, un médecin m'a sauvé la vie. Mon équipe favorite en France est l'OM. Je parle en mon nom, c’est une rumeur, ce n’est pas vrai », avait fait savoir Khaled, le fils du prince saoudien. De son côté, Frank McCourt ne cache pas son agacement devant ce fantasme collectif qui n’a pour le moment abouti sur rien de précis. Le seul projet de rachat de l’OM ayant été mené l’année dernière par Mourad Boudjellal ressemblait surtout à un énorme coup de bluff, les garanties financières n’ayant tout simplement jamais existé.