Payet cramé, Gerson à la rue, l’OM massacré !

Payet cramé, Gerson à la rue, l’OM massacré !

Icon Sport

Mardi soir, l’OM a livré une prestation très loin des attentes contre Francfort en Ligue des Champions.

A l’occasion de ce match, Igor Tudor avait aligné Dimitri Payet aux côtés de Gerson et d’Alexis Sanchez. Sur le papier, ce trio offensif faisait saliver et la grande majorité des supporters de l’Olympique de Marseille était emballée à l’idée de voir le Chilien associé à Payet et à Gerson. Mais la prestation offensive des trois hommes a été nettement insuffisante, à tel point qu’Igor Tudor a pris la décision de les sortir à l’heure de jeu en les remplaçant par Luis Suarez, Harit et Ünder. Au micro de RMC, Eric Di Meco s’est justement montré très critique à l’égard de Payet et de Gerson, lesquels ne peuvent clairement pas jouer ensemble dans le dispositif tactique d’Igor Tudor selon lui. En revanche, l’ancien défenseur de l’OM ne comprend pas la décision du coach marseillais de sortir Alexis Sanchez, lequel aurait sans doute été davantage alimenté en ballons avec Harit et Ünder à ses côtés.

Eric Di Meco a des doutes sur Payet

« Sur ses choix, là où je comprends ce qu'il fait c'est que souvenons-nous qu'il s'est fait siffler alors qu'il n'avait pas encore coaché une minute car il avait mis Payet sur le banc, parce qu'il n'avait pas fait jouer Bamba Dieng...Cette question sur Payet à chaque match que Dieu fait, chaque conférence de presse que Dieu fait, on lui demande pourquoi il n'est pas sur le terrain. On a la réponse » a analysé Eric Di Meco avant de poursuivre au sujet de Dimitri Payet. « Payet derrière Alexis Sanchez, on était obligés de le voir. En plus, il l'avait annoncé. Mais le problème c'est que ce n'est pas possible pour mettre le rythme que veut mettre Tudor. Payet, on ne lui enlève pas tout ce qu'il a fait pour l'OM. Mais il n'a jamais mis de rythme et de percussion » a expliqué le consultant de RMC.

Gerson prend très cher

Quant à Gerson, l’ancien défenseur de l’Olympique de Marseille se veut encore plus sévère. Aux yeux d’Eric Di Meco, le Brésilien a affiché ses limites. « Comme Vincent Moscato le dit, quand Gerson joue on dirait ma grand-mère. Il a été bon en fin de saison, mais on l'a cherché 6 mois. Il va à deux à l'heure lui aussi. Tout le monde pleure car il faut les mettre et quand ils sont sur le terrain, eh ben on le voit. Quand ça passe au niveau supérieur, on le voit. Le seul qui a été bon, c'est Bailly » a lâché Eric Di Meco, très cash sur le niveau de certains joueurs à l’Olympique de Marseille. Nul doute que pour la réception du Stade Rennais, ce dimanche à 15 heures au Vélodrome, Igor Tudor renouvèlera son attaque et associera certainement Alexis Sanchez à Ünder et Harit. A moins que Dimitri Payet ou Gerson ne bénéficie d’une seconde chance rapidement afin de les relancer de suite.