OM : Payet passe pour un voyou, ça le mine

OM : Payet passe pour un voyou, ça le mine

Icon Sport

Pratiquement blanchi par la commission de discipline de la LFP, Dimitri Payet a toutefois du mal à comprendre les sanctions prises à l’encontre de l’OM après Nice-Marseille...

Mercredi, à l’issue d’interminables discussions, la Ligue a tranché à propos du dossier Nice-OM. Alors que ce choc de L1 devra se rejouer à huis clos sur un terrain neutre dans les semaines à venir, et que l’OGCN a écopé d’un point de pénalité (plus un autre avec sursis), deux joueurs ont été pointés du doigt par la LFP. Il s’agit d’Alvaro Gonzalez, qui a pris deux matchs de suspension pour avoir tiré dans la tribune niçoise pendant les faits. Et Dimitri Payet, qui a écopé d’un match de suspension avec sursis. Une petite broutille alors qu’il a été le principal acteur, mais surtout la principale victime dans cette affaire. S’il n'a pas été lourdement sanctionné, sachant qu’il a quand même relancé des projectiles dans les tribunes, Payet ne digère toujours pas les décisions de la commission de la discipline. 

Payet « très touché » par les sanctions

Agacé, le meneur de jeu marseillais « ne s’attendait pas à être sanctionné », selon RMC. Malgré le soutien de l’UNFP et de Roxana Maracineanu, la Ministre des sports, le numéro 10 est « très touché » par le fait que la Ligue essaye de le faire passer pour un « fauteur de troubles, alors qu'il s'estime d'abord victime puisqu'il a reçu énormément de projectiles lors de la deuxième période ». En plus de cela, Payet ne comprend pas la lourde sanction infligée à Alvaro Gonzalez. Par contre, lors des différentes réunions, Payet s’est quand même réjoui d’une chose : sa nouvelle entente avec Benoît Bastien. Souvent en froid avec les arbitres, Payet a cette fois tenu à apporter son soutien à l’homme en noir présent sur la pelouse de l’Allianz Riviera en août dernier. « Vous avez été l'un des seuls à nous soutenir et nous comprendre, quand on a décidé de ne pas reprendre le match car la sécurité n'était pas assurée, et je vous en remercie », a lancé le leader technique de Jorge Sampaoli, qui va quand même débarquer avec une certaine rage sur les pelouses de L1. Monaco est prévenu avant le choc de samedi soir...