OM : Marseille debout malgré la crise, merci McCourt !

OM : Marseille debout malgré la crise, merci McCourt !

Photo Icon Sport

Une semaine et demie après le départ d’Andoni Zubizarreta, l’Olympique de Marseille se prépare à un énorme bouleversement.

C’est toute l’organisation du club phocéen qui va être repensée à la suite du départ du Basque puisque Jacques-Henri Eyraud souhaite recruter un Directeur Général du business et un Directeur Général du football. Une organisation assez inédite pour un club français. Mais alors que les sceptiques sont nombreux et que les supporters phocéens attendent avec impatience de savoir qui seront les dirigeants choisis, Jacques-Henri Eyraud a expliqué son choix de rebâtir ainsi l’organisation de l’Olympique de Marseille dans une tribune publiée sur Linkedin.

« L’OM se transforme. Cela peut parfois paraître déroutant mais se transformer pour monter en puissance est la clé de notre succès dans les années à venir. C'est ce qui va nous permettre de réussir à combiner excellence au niveau sportif et agilité au niveau organisationnel. Et c’est mon devoir de Président que de mener cette transformation, malgré les bourrasques qu’elle peut engendrer, en continuant d'observer ce qui se fait ailleurs, pour tester et définir ce qui peut fonctionner le mieux chez nous. Inventer notre propre modèle en somme » a indiqué Jacques-Henri Eyraud, ne manquant pas au passage de saluer une nouvelle fois l’investissement sans faille de Frank McCourt qui permet à l'OM de passer la crise sans trop de casse. « L’apport de Frank McCourt est essentiel à nos réflexions sur l’organisation du club. Il a obtenu des résultats brillants aux Etats-Unis, peut-être la première nation sportive au monde, où les ligues professionnelles ont depuis longtemps montré toute leur avance et leur professionnalisme. Son aide nous est précieuse pour traverser les crises et garder le cap que nous avons fixé, depuis le premier jour ». On attend maintenant avec impatience de découvrir l’identité des deux nouveaux DG de l’OM, et de savoir si les choix effectués auront un impact sur l’avenir d’André Villas-Boas…