OM : Le clan Bedimo raconte son calvaire, Rami sait ce qui l'attend

OM : Le clan Bedimo raconte son calvaire, Rami sait ce qui l'attend

Photo Icon Sport

Poussé vers la sortie, Adil Rami est visé par une procédure disciplinaire à l’Olympique de Marseille.

Le club phocéen, qui lui reproche notamment une absence à l’entraînement le jour de sa participation à l’émission Fort Boyard, souhaite se débarrasser du défenseur central indésirable. Un scénario qui rappelle le licenciement d’Henri Bedimo, accusé l’année dernière pour sa collaboration avec Montpellier pour le développement d’une académie au Cameroun.

Sans surprise, le latéral gauche poursuit l’OM en justice par l’intermédiaire de son avocat Carlo Alberto Brusa. « Bien sûr, c'est un licenciement déguisé pour tenter de faire des économies, en espérant être obligé de payer plus tard, seulement quand ils y seront obligés, a dénoncé le représentant dans La Provence. Nous avons demandé la nullité du licenciement, pas seulement un licenciement abusif. » A noter que le joueur réclame 5,3 M€ à Marseille, qui refuse de négocier.

L’OM résiste

« La commission juridique de la Ligue avait fortement conseillé à l'OM, représenté par un confrère, de négocier, de trouver une solution à l'amiable, parce que la manière dont les choses se sont déroulées n'était pas empreinte de fair-play. L'OM n'a pas suivi ce conseil et n'a manifesté aucune volonté de négocier, alors que nous avions laissé la porte ouverte, comme je le fais toujours », a confié l’avocat qui était parvenu à un accord avec le club lorsqu’il s’occupait du coach Franck Passi.