OM : La vente à l’Arabie Saoudite ? Pas de Prince Al-Walid à Marseille

OM : La vente à l’Arabie Saoudite ? Pas de Prince Al-Walid à Marseille

Photo Icon Sport

Déterminé à racheter l’Olympique de Marseille, l’homme d’affaires franco-tunisien Mohamed Ayachi Ajroudi, allié de Mourad Boudjellal, est soutenu par des fonds du Moyen-Orient. Notamment en provenance de l’Arabie Saoudite ?

L’opération a finalement capoté. Comme annoncé ce jeudi, l’Arabie Saoudite a été confrontée à divers obstacles et a dû renoncer au rachat de Newcastle, le pensionnaire de Premier League. « Pour faire oublier cet échec, l'Arabie parviendra-t-elle à acheter l'OM via des investisseurs méditerranéens ? Pas sûr », répondait le journaliste Georges Malbrunot, en réagissant aux rumeurs selon lesquelles le pays du Golfe serait impliqué dans la tentative de rachat par Mohamed Ayachi Ajroudi et Mourad Boudjellal. Des doutes rapidement confirmés puisqu’une source contactée par le spécialiste a clairement démenti cette hypothèse.

« Olympique de Marseille : "Il n'y a pas d'hommes d'affaires saoudiens derrière la tentative de rachat de l'OM", confirme une source proche des discussions. Les investisseurs intéressés par l'OM seraient issus des Emirats arabes unis, de Bahreïn et d'Israël, notamment, a révélé notre confrère sur Twitter. Si l'OM peut intéresser l'Arabie Saoudite ? L'Arabie en tant qu'État, non, je ne crois pas. » La fin d’une rumeur persistante et des rêves de nombreux supporters olympiens. De toute façon, le propriétaire américain Frank McCourt a fait savoir à plusieurs reprises que le club phocéen n’était pas en vente. De quoi rassurer le Paris Saint-Germain et ses dirigeants du Qatar qui s’évitent ainsi une rivalité extrasportive en Ligue 1.