« Deux ou trois cons » ont privé Montpellier de Gignac

« Deux ou trois cons » ont privé Montpellier de Gignac

Photo Icon Sport

Désormais idole du Vélodrome, André-Pierre Gignac a connu une traversée du désert à l’Olympique de Marseille, étant pris pour cible par certains supporters de l’OM qui multipliaient les sarcasmes à son encontre. Et les choses allaient mal au point que Vincent Labrune a tenté d’exfiltrer son attaquant. Sur le Midi Libre, Loulou Nicollin avoue qu’il a été proche de s’offrir Gignac lors du mercato 2012, mais que mal conseillé il n’avait pas été au bout de son projet, ce qu’il regrette évidemment. « On pouvait recruter Gignac après l’année du titre, ça, c'est certain ! Si y'avait pas eu 2-3 cons qui m'ont dit de pas le faire. Sinon, avec mon ami Labrune, c'était réglé d'avance. Et l'OM payait les 3/4 du salaire. Et s'il flambait, on touchait la moitié du transfert futur... Mais bon… », a confié le président de Montpellier, qui reconnaît s’être planté sur ce coup-là, même si évidemment il est toujours facile de réécrire l’histoire. Qui en 2012 pouvait imaginer le retour en forme et au sommet de son art d’APG…