EdF : Aouar ne fait pas une Fékir, l’Algérie n’avait aucune chance

EdF : Aouar ne fait pas une Fékir, l’Algérie n’avait aucune chance

Photo Icon Sport

Déjà appelé une fois par Didier Deschamps avant de devoir renoncer sur blessure en septembre 2019, Houssem Aouar est bien parti, sauf pépin physique ce week-end, pour enfin rejoindre Clairefontaine avec les A, et non plus les Espoirs.

Le milieu de terrain lyonnais, intenable en Ligue des Champions au mois d’août, a clairement marqué les esprits et mérité sa sélection avec l’équipe de France. Un choix qui entérine aussi le fait que l’Algérie va devoir faire une croix sur le numéro 8 de l’OL. Cela ne faisait guère de doute depuis quelques mois, mais le joueur formé intégralement à Lyon et passé par les équipes de jeunes, poursuit donc le chemin logique et ne rejoindra pas la formation championne d’Afrique. Une décision pleine de bon sens selon Patrick Juillard, spécialiste du football africain pour Foot365.

« Quoique attaché au pays de ses parents, Houssem Aouar avait retenu les leçons du psychodrame Fekir, et n’avait jamais donné le moindre espoir aux supporters « DZ ». De son côté, le sélectionneur de l’Algérie, Djamel Belmadi, fidèle à son principe de ne pas « courir après » les joueurs binationaux, s’était montré on ne peut plus clair sur le sujet en octobre dernier. « Aouar est un joueur de l’équipe de France », avait déclaré le coach champion d’Afrique. Mais l’intéressé demeurait alors théoriquement sélectionnable », a expliqué le journaliste, qui se remémore en effet que la décision de Nabil Fékir de rejoindre les Bleus après quelques hésitations avait fait beaucoup de bruit en Algérie à l’époque.