Disparition : Le bel hommage de Didier Deschamps à Michel Hidalgo

Disparition : Le bel hommage de Didier Deschamps à Michel Hidalgo

Photo Icon Sport

Jeudi, c’est tout le football français qui a perdu l’un de ses membres, avec le décès de la légende Michel Hidalgo, mort à l'âge de 87 ans à Marseille.

Ces dernières heures, les paroles fusent de tous les côtés pour rendre un dernier hommage à Michel Hidalgo. Décédé jeudi après-midi des suites d’une longue maladie, l’homme qui avait fêté ses 87 ans dimanche dernier laissera une énorme trace au sein du football tricolore. Sélectionneur des Bleus pendant huit ans à partir de 1976 et jusqu’en 1984, année lors de laquelle Hidalgo a guidé l’équipe de France vers le titre de champion d’Europe, le premier trophée majeur du ballon rond en France. Autant dire qu’avec cette disparition, c’est l’une des plus belles pages du football français qui se tourne. Ce que Didier Deschamps a parfaitement conscience.

« J'ai appris avec beaucoup de tristesse le décès de Michel Hidalgo. Mon adolescence, comme celle de beaucoup de Français de ma génération, a été marquée par les performances étincelantes de "son" équipe de France, de la qualification pour la Coupe du Monde 1978, que notre football attendait depuis 12 ans, jusqu'à l'éclatante victoire à l'Euro 1984. Ce premier trophée international a ouvert la voie à d'autres grands succès pour le football français. À titre plus personnel, j'ai eu la chance et le privilège d'apprendre à connaître Michel lors de mes deux passages à l'Olympique de Marseille, comme joueur puis comme entraîneur. Dans les bons comme dans les mauvais moments, Michel a toujours fait preuve d'une très grande bienveillance à mon égard. C'était un homme profondément gentil. Au-delà de ses compétences techniques, c'est aussi le souvenir de sa bonté que je veux retenir. À ses proches, à ses amis, j'adresse mes sincères condoléances », a lancé, sur L'Équipe, l'actuel coach des Bleus, qui s’est chargé de prendre la suite d’Hidalgo en participant aux autres titres français, avec la Coupe du Monde 1998 et l’Euro 2000 en tant que joueur, et le Mondial 2018 en tant que sélectionneur.