Benzema prend un ténor du barreau et passe à l'offensive

Benzema prend un ténor du barreau et passe à l'offensive

Photo Icon Sport

Dès le début de la médiatisation de l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena, Karim Benzema avait sollicité l’un des avocats les plus connus de France, Maitre Alain Jakubowicz, notamment président de la LICRA.

Ce dernier a été remercié ce vendredi, et a été remplacé par Eric Dupond-Moretti, ténor du barreau qui a par le passé défendu Bernard Tapie, Nikola Karabatic, Jérôme Kerviel ou encore Yvan Colonna. Le nouveau représentant de Karim Benzema n’a pas tardé à passer à l’offensive, attaquant notamment le journal Libération qui a divulgué l’audition comme témoin de Karim Benzema dans une affaire de blanchiment d’argent, ce vendredi. Dupond-Moretti a en tout cas pris les deux dossiers de l’attaquant madrilène à bras le corps, et notamment la politisation de l’affaire de la sextape. 

« Je viens de rentrer dans les deux dossiers. Et je dois dire que dans l’affaire de la sextape, j’ai été très choqué par les déclarations du Premier ministre. A ma connaissance, Didier Deschamps n’a pas demandé au Premier ministre de recomposer son équipe gouvernementale, qui contient pourtant deux condamnés. Il y a en effet deux ministres dans le gouvernement actuel qui ont été condamnés, il s’agit de messieurs Jean-Marc Ayrault et Harlem Désir. Et je n’ai pas entendu Didier Deschamps demander au Premier Ministre de recomposer son équipe. C’est une atteinte grave à la présomption d’innocence. J’ai défendu Karabatic, et je vous ferai remarquer que Karabatic, mis en examen, a été sélectionné fort heureusement pour le sport et l’équipe de France », a balancé le nouvel avocat de Karim Benzema, qui a rappelé que son client était un « simple témoin » et a assuré qu’il essayerait également d’en savoir plus dans cette affaire de blanchiment d’argent en se portant partie civile.

Share