Figo s'en va, ce sera un combat Ali vs Blatter

Figo s'en va, ce sera un combat Ali vs Blatter

Photo Icon Sport

Nouveau retrait dans la course à la présidence de la FIFA. Peu après celui de Michael Van Praag, le président de la fédération néerlandaise, Luis Figo a annoncé qu’il ne serait pas candidat à la présidence de la FIFA, alors que le Portugais mène campagne depuis désormais plusieurs mois. L’ancien joueur du FC Barcelone, du Real Madrid et de l’Inter Milan notamment a expliqué son retrait ce jeudi. 

« Le déroulement de cette élection était tout sauf une élection/ C’est un plébiscite pour la livraison du pouvoir absolu à une seule personne, quelque chose que je refuse de cautionner. C’est la raison pour laquelle, après une longue réflexion, et après avoir partagé mes opinions avec deux autres candidats, je crois que ce qu'il va se passer le 29 mai prochain à Zurich n’est pas une élection normale. Et parce que ça ne l’est pas, ne comptez pas sur moi », a expliqué Luis Figo qui n’est pas le premier à dénoncer des manœuvres signées Sepp Blatter pour s’assurer une large victoire dans cette élection. Le seul adversaire du multiple président de la FIFA est désormais le Prince jordanien Ali al Hussein, qui possède un fond de campagne illimité et plusieurs appuis de poids dans le monde du football. Il possède désormais le soutien de tous les anciens candidats à la présidence de la FIFA.

Share