Ruffier n'est pas le sale type qu'on veut bien décrire

Ruffier n'est pas le sale type qu'on veut bien décrire

Photo Icon Sport

Stéphane Ruffier traîne souvent la réputation d'être un joueur pas très sympathique et avec qui on n'a pas réellement envie de partir en vacances. N'étant pas très bavard, le gardien de but de l'AS Saint-Etienne assume cette part d'ombre, mais dans l'Equipe il dément être le sale type que certains ont parfois décrit, profitant du silence que s'impose un Stéphane Ruffier pas décidé à entrer dans des polémiques sans fin. 

« Ça arrive tous les jours d’être frustré et de se titiller avec des joueurs sur un terrain. Les choses sont parfois dites sur un mauvais ton car cela peut tomber dans un moment difficile d’un match. Mais de là à perdre le contrôle et à tout défoncer, non, jamais. Je ne suis pas l’homme que l’on décrit. Je ne suis pas une terreur du vestiaire, loin de là. Je suis plutôt quelqu’un qui ­arrive à prendre du recul. Seuls les proches qui me côtoient au quotidien me connaissent. Dans la vie de tous les jours, je suis comme mon père. Lui, c’est la force tranquille. Comme lui, je suis très calme, discret. On n’exprime pas trop nos émotions... Les gens ne me voient que sur un terrain de foot, quand je suis dans la concentration et l’effort. Ce n’est pas mon meilleur visage mais ce n’est pas grave. Je n’écoute pas ceux qui me font passer pour l’homme que je ne suis pas. Au fond de moi, je me dis : “Si vous saviez à quel point vous vous trompez…” », explique, dans un long entretien accordé à l’Equipe, Stéphane Ruffier, qui par ailleurs précise qu’il n’a pas définitivement tourné la page équipe de France contrairement à ce qui a été dit.

Share