Ruffier ne pouvait pas être le fanfaron des Bleus avoue l’ASSE

Ruffier ne pouvait pas être le fanfaron des Bleus avoue l’ASSE

Photo Icon Sport

Dans la hiérarchie très établie des gardiens au sein de l’équipe de France, il y aura eu un changement de taille en cette fin d’année 2015.

Stéphane Ruffier, qui avait plusieurs fois déclaré forfait pour les matchs des Bleus, a finalement décidé de renoncer au poste de gardien numéro 3. Une position toujours délicate pour un portier, puisque le troisième gardien sait que, sauf cataclysme, ses chances de jouer sont quasiment nulles. Un statut qui n’a pas été accepté par le dernier rempart de l’ASSE, ce que son entraineur chez les Verts a parfaitement compris. 

« Stéphane est ambitieux, il a le droit de penser qu'il est aussi fort que Steve (Mandanda) et Hugo (Lloris), et ce n'est pas de la prétention. Mais être numéro 3 demande un investissement total, une débauche d'énergie importante alors qu'il dispute plus de cinquante matchs par saison avec nous. Il peut être fatigué. Le rôle de numéro 3 est aussi celui d’un animateur, d'un fédérateur. Il n'est pas dans ce rôle-là », a reconnu dans France Football, un Christophe Galtier bien placé pour savoir que Stéphane Ruffier, et son caractère en acier trempé, n’a pas vraiment le profil de celui qui, sans perspective de jeu, va mettre de l’ambiance dans un groupe. 

Share