L'ASSE voit une facture salée arriver pour le Chaudron

L'ASSE voit une facture salée arriver pour le Chaudron

Photo Icon Sport

Parmi les présidents qui montent au créneau contre le système de taxation en France, les deux acolytes stéphanois Roland Romeyer et Bernard Caïazzo sont souvent au rendez-vous pour dénoncer l’impossibilité presque mathématique d’être ambitieux et à l’équilibre financier sans un mécène pour les clubs de Ligue 1. Et la dernière nouvelle en date ne risque pas d’aider à faire passer la pilule. En effet, à l’image de ce qu’il s’est passé à Marseille avec le Vélodrome, la Mairie de Saint-Etienne, qui a œuvré pour la rénovation du stade Geoffroy-Guichard, a émis le souhait de négocier un nouveau prix du loyer pour le Chaudron. Et celui-ci sera tout simplement doublé, voire plus. L’ASSE, qui payait 800.000 euros par an pour utiliser le stade, va désormais devoir débourser 1,5 ME, en ce qui concerne le prix fixe. Une part variable en fonction des résultats, et donc des revenus, a également été mise en place, a annoncé Roland Goujon, vice-président de Saint-Etienne Métropole, sur France Bleu. Des dépenses supplémentaires donc pour les Verts, qui devront espérer que le Chaudron sera le mieux garni possible pour mieux supporter cette augmentation. 

Share