Herbin allume les attaquants de l'ASSE

Herbin allume les attaquants de l'ASSE

Photo Icon Sport

Après la défaite de dimanche dernier dans le Chaudron contre Nice, l’ASSE s’est inclinée jeudi soir à Roma face à la Lazio. Et si Robert Herbin veut bien trouver des circonstances atténuantes aux joueurs stéphanois, l’ancien entraîneur emblématique des Verts estime que certains ne font pas les efforts indispensables à ce niveau et cela se voit. Pour le Sphinx, le secteur offensif a sa part de responsabilité et il faut clairement le dire histoire de réveiller les consciences. « A mon sens, la Lazio de Rome était très prenable. On a jeté toutes nos forces dans la bataille en fin de match, à 9 contre 11, ça montre qu'il y avait des ressources mais il aurait peut-être fallu le faire avant. Alors que les Italiens jouaient sur un ton monocorde, on s’est contenté de colmater les brêches plutôt de d’agir. L’explication, c’est que l’on n’a pas assez osé. Et puis l’expulsion de Beric nous a été coûté. Je sais que c’est un geste involontaire. Il n’avait pas préparé sa manoeuvre mais son mouvement du bras n’est pas admissible. Ensuite, il me parait évident que le visage couvert de sang du joueur italien a influencé l’arbitre. C’est un coup malheureux. L’arbitre a pris la décision que l’on imaginait. Pour ma part, je me serais contenté d’un avertissement. Cela suffisait (…) Dans ce genre de rencontres, il faut être capable de se sublimer, de hausser son niveau de jeu. Loïc Perrin a su le faire. Ses coéquipiers en sont-ils capables? Je constate que nos défenseurs centraux marquent des buts, vont au casse-pipe mais que nos attaquants ne font pas preuve de la même détermination. Ils manquent d’audace », regrette, dans Le Progrès, Robert Herbin, qui espère que la leçon prise à Rome sera retenue par tout le monde au sein de l’effectif stéphanois.

Share