PSG : Ibrahimovic n'est plus là, le nouveau Roi, c'est Cavani

PSG : Ibrahimovic n'est plus là, le nouveau Roi, c'est Cavani

Photo Icon Sport

Le moment tant attendu par Bruno Roger-Petit est enfin arrivé : après trois saisons derrière Ibrahimovic, Edinson Cavani va occuper le poste d’avant-centre du Paris Saint-Germain. Une bonne nouvelle pour le futur « roi » du Parc des Princes.

En Ligue 1, Zlatan Ibrahimovic, c’est 113 buts en 122 matchs sur quatre saisons. Des statistiques affolantes que les futurs attaquants parisiens auront le plus grand mal à reproduire. Mais qu’importe, avec le départ de la star suédoise, Edinson Cavani a désormais le champ libre pour montrer l’étendue de son talent en tant que buteur. Et celui-ci, Bruno Roger-Petit n’en a jamais douté. Et le journaliste attend maintenant avec impatience de voir l’Uruguayen à la tête de l’attaque parisienne.

« Ibrahimovic est mort, vive Cavani ! Dans les semaines qui viennent une hypothèque sera levée, qui pèse sur les épaules de l'attaquant uruguayen depuis trois ans. L'heure de vérité approche, qui dira si oui, ou non, Cavani est bien le grand attaquant auquel son potentiel le destine. Cela étant, le voici enfin au pied du mur. Il voulait sa couronne, il l'a. Cavani n'aura droit à aucun galop d'essai, ni joker, ni session de rattrapage. Il faut ici bien mesurer ce que disent la patience et l'endurance de Cavani face à la situation qu'il a enduré trois éternités d'affilée. Il n'a jamais lâché la barre. S'est accroché. A évité le naufrage. Trente buts et plus par saison. Qui aurait pu faire mieux, pris en étau qu'il était entre une superstar égotique et un entraîneur hermétique ? Cavani est une force qui va. Et il ira d'autant mieux que le nouvel entraîneur du club, Emery parait taillé pour permettre à Cavani de devenir le nouveau roi de Paris. Non pas une légende fallacieuse, mais un vrai roi. C'est tout ce que l'on demande. Et cela suffira au bonheur du PSG », a déclaré, sur Sport 24, Bruno Roger-Petit, qui estime donc que Cavani a tout pour faire rapidement oublier Ibrahimovic.

Share