Luis Fernandez s'agace du lynchage actuel de Laurent Blanc

Luis Fernandez s'agace du lynchage actuel de Laurent Blanc

Photo Icon Sport

Comme la saison dernière, le PSG mise tout sur son 4-3-3 qui lui permet de monopoliser le ballon. Mais il faut bien le reconnaître, lorsque ce plan A ne fonctionne pas comme face à l’Ajax Amsterdam, Laurent Blanc se retrouve sans solution et laisse ses hommes en difficulté sur le terrain. L’entraîneur parisien a donc logiquement subi les critiques, ce qui n’est pas du goût de Luis Fernandez, lequel souligne la condition physique des Parisiens.

« L’année dernière, quand Blanc est arrivé et qu’il a mis en place son système, son jeu, tout le monde était unanime, a rappelé le consultant sur RMC. Cette saison, il y a un problème. C’est un problème physique, pas un problème d’hommes ! La saison dernière, ils ont fait une très bonne préparation, avec tout le monde au début, il n’y avait pas d’absents, les recrues étaient là. Il faut une bonne préparation pour bien aborder les échéances de la saison. Cette année, il y a eu la Coupe du monde, donc pas mal d’éléments sont arrivés avec du retard, n’ont pas eu la même préparation. Et en ce moment, le PSG se cherche dans ce secteur-là. Je le répète, c’est le physique ! Quand tu vois le PSG être dominé, reculer et refusant le jeu en deuxième période contre l’Ajax, c’est parce qu’ils n’ont pas la force sur le plan physique », a-t-il expliqué, avant d’évoquer le cas de l’ancien sélectionneur.

« Laurent Blanc et les joueurs ont leur part de responsabilité, je ne suis pas en train de faire une fixation. Mais ça m’insupporte qu’on fasse une fixation sur un homme ! Peut-être qu’il aurait dû changer quelque chose, donc il a peut-être sa part de responsabilité, mais quand tu n’as pas les forces pour réagir sur le terrain… Pour l’instant il y a du retard, mais arrêtons de dire que c’est l’entraîneur ! Ce sont les joueurs aussi, tout le monde ! Dans notre championnat, il n’y a pas d’opposition. Tu n’as pas l’opposition qu’ont les Italiens, les Anglais, les Allemands, les Espagnols. En janvier ou février, les autres seront à 100%. Et le PSG, en ayant joué un championnat qui n’est pas le meilleur au monde, aura les pires difficultés sur le plan physique. » 

Share