Les Qataris au PSG, c’est la classe totale avoue Cayzac

Les Qataris au PSG, c’est la classe totale avoue Cayzac

Photo Icon Sport

Président du PSG entre 2006 et 2008, Alain Cayzac a connu bien plus de galères que de satisfactions au sein du club de la capitale. Toujours associé à Paris avec son poste de vice-président de la Fondation PSG, l’ancien homme des médias désormais dans une banque d’affaires a, trois ans et demi après l’arrivée des Qataris, porté un regard admiratif sur le travail de Nasser Al-Khelaïfi, au cours d’un entretien sur PlanetePSG

« Je suis très positif sur la présidence de Nasser et sur le travail qui est fait. Je ne le dis pas depuis aujourd'hui, mais depuis que les Qataris sont arrivés. Bien sûr il y a des moyens, mais je trouve que l'argent est très intelligemment utilisé, pas seulement pour l'équipe, mais aussi pour les infrastructures. Il y aura un nouveau centre de formation, de nouvelles installations. Je trouve qu'ils travaillent bien et préparent bien l'avenir donc mon jugement est extrêmement positif. Les structures sont bonnes, Jean-Claude Blanc est un très grand professionnel, ils ont gardé des gens que je connaissais avant comme Philippe Boindrieux. Il y a une très bonne gouvernance. Le travail de départ a été impressionnant, Leonardo a fait un grand boulot. Aujourd'hui, Olivier Letang le directeur adjoint fait le travail. J'ai beau cherché, je n'ai pas grand-chose à redire. Après, je suis comme tous les supporters j'aimerais bien qu'on gagne tous nos matches. Je ne peux pas dire que j'étais très heureux samedi dernier contre Caen à 17H30, ou plutôt 17H32. J'ajoute également qu'ils sont extrêmement élégants avec les anciens du club dont je fais partie. Ils m'accueillent toujours très bien, il n'y a rien à redire là-dessus », a expliqué Alain Cayzac, pour qui le travail des dirigeants du PSG est aussi un exemple de construction d’un club sur le long terme, même si Nasser Al-Khelaïfi s’agace clairement à chaque revers de son équipe. 

Share