Concurrence, mercato, insultes… Aurier reste lucide au PSG

Concurrence, mercato, insultes… Aurier reste lucide au PSG

Photo Icon Sport

Auteur d’un excellent début de saison avec le Paris Saint-Germain, Serge Aurier a fait le point sur sa situation.

C’est un tout autre Serge Aurier que le Paris Saint-Germain a récupéré depuis la reprise. Au top de sa condition physique, l’ancien Toulousain s’est rapidement imposé au poste de latéral droit pour effacer sa dernière saison mitigée et marquée par ses insultes dans une vidéo publiée après Chelsea-PSG en mars dernier (2-2). Un dérapage qui lui avait valu trois matchs de suspension de la part de l’UEFA ainsi qu’une sanction du PSG, et sur lequel l’Ivoirien est revenu.

« Ce sont des erreurs qui m'ont aussi permis d'avancer. Je suis jeune, je fais des erreurs et ce qui me faisait le plus mal, c'était par rapport aux enfants. La sanction du club ? C'est normal. Je n'ai pas pu disputer des matchs que j'aurais pu faire. Aujourd'hui, j'ai pris conscience de tout ça. J'étais chez moi, je l'ai vécu en tant que supporter et, personnellement, je ne le regrette pas mais, vis à vis des gens qui me suivent et qui m'aiment bien, c'était une erreur », a admis Aurier sur RMC. Quelques mois plus tard, l’épisode est oublié, si bien qu’il n’a jamais pensé à un départ cet été.

« Un concurrent sérieux pour moi »

« Non, pas du tout. Je suis content parce que je travaille bien et il y a des bons gars dans le groupe qui sont toujours là, même quand c'est dur. On a un très bon groupe et on essaye toujours de faire mieux. Je me sens bien dans cette équipe-là », a confié le défenseur, conscient que ses coéquipiers peuvent toujours lui chiper sa place.

« Je sais que Greg (Van Der Wiel) est apte à jouer à ce poste-là et Marquinhos a beaucoup dépanné l'année dernière, a-t-il rappelé. Il peut aussi être un concurrent sérieux pour moi. C'est une concurrence saine, il n'y a pas de choses bizarres entre nous, cela se passe super bien. La concurrence, c'est vous qui la voyez de l'extérieur mais il n'y en a pas entre nous. » A priori, seul Marquinhos représente un vrai danger pour Aurier.

Share