Blanc, « le garde-champêtre lavé de tout » qui énerve Riolo

Blanc, « le garde-champêtre lavé de tout » qui énerve Riolo

Photo Icon Sport

La gestion du dossier Ezequiel Lavezzi-Edinson Cavani par le Paris Saint-Germain et surtout par Laurent Blanc énerve Daniel Riolo. Et ce dernier n’hésite pas à attaquer frontalement l’entraîneur du PSG à qui il reproche de ne servir à rien, mais également d’être protégé par les autres consultants, ce qui évite de lui valoir des soucis. Et Daniel Riolo d’y aller franchement.

« Comme d’habitude, Blanc va être lavé de tout. C’est quand même formidable non d’être l’ami de tout le monde ? Les consultants, les experts, ceux-là même qui ont traité Ancelotti de coach de terrain vague, les mêmes qui attendent que Bielsa, Jardim se ramassent, tous défendent « LOLO » ! Du jamais vu une telle connivence. Comment porter un jugement sur un ami ? Qu’on le défende, soit. Mais pas parce que c’est un ami ! La réalité, c’est qu’encore une fois, Blanc, seul, isolé, loin de son groupe est apparu largué, perdu, dépassé par les événements et sa fonction… Les responsables, les vrais coupables de cette situation déplorable l’ont toutefois soutenu et lui ont même tendu le carnet de contraventions.  « C’est moi qui vais payer les pots cassés à la fin » a-t-il dit. Ça, on l’avait bien compris. Flic ? Mais Blanc n’a jamais eu plus de pouvoir qu’un garde-champêtre », balance sur son blog le journaliste de RMC, certain d’avoir raison quand les autres ont tous tort.

Share