Affaire Aurier : Les Anglais répondent « on est chez nous, on fait ce qu’on veut »

Affaire Aurier : Les Anglais répondent « on est chez nous, on fait ce qu’on veut »

Photo Icon Sport

Les autorités anglaises n'ont pas été impressionnées par la colère du Paris Saint-Germain, soutenu par l'UEFA, et elles ont décidé de justifier, en partie, le refus de donner ce mardi un visa à Serge Aurier. Sans toutefois dire pourquoi elle lui avait accordé dans un premier temps ce visa alors que le défenseur du PSG était déjà condamné et avait déjà fait appel. Aucune réponse non plus sur le timing de cette décision.

« Nous nous réservons le droit de refuser un visa à toute personne condamnée après une infraction pénale (…) M. Aurier a reçu une condamnation à deux mois de prison en septembre pour avoir attaqué un officier de police. Les règles d'immigration établissent clairement qu'un ressortissant non-européen ayant reçu une condamnation de moins de 12 mois sur les cinq dernières années sera refusé pour des motifs criminels (...) Tous les demandes sont soigneusement examinées au cas par cas, conformément aux règles d'immigration du Royaume-Uni et sur la base des preuves fournies par le demandeur », a répondu au Parisien un porte-parole du ministère de l’Intérieur anglais. Sauf que Serge Aurier ayant fait appel, cette condamnation n'est pas définitive en France. Pas de quoi faire changer d'avis nos voisins anglais, dont certains pensent là qu'il s'agit d'un beau petit numéro de zèle.

Share