OL : Rose tord le cou au cliché du vestiaire lyonnais

OL : Rose tord le cou au cliché du vestiaire lyonnais

Photo Icon Sport

Plusieurs joueurs qui ont quitté Lyon dernièrement en avaient visiblement gros sur la patate. C’est le cas de Claudio Beauvue et Yassine Benzia, qui ont notamment pointé du doigt la difficulté de s’intégrer dans le groupe lyonnais, et les répercussions que cela pouvait avoir sur le terrain. Parti de Lyon cet hiver pour se faire prêter à Lorient, où il signera définitivement en cas de maintien des Merlus en Ligue 1, Lindsay Rose n’a pas entretenu cette critique. Et pourtant, le défenseur central est resté presque toute la première partie de saison sur le banc, et a pris part à une embrouille avec Corentin Tolisso qui lui a quasiment montré la sortie. Malgré cela, Lindsay Rose assure que si l’identité lyonnaise est très présente, ce n’est pas non plus invivable.

« On va dire que c’est pas aussi facile de s’intégrer à Lyon qu’ailleurs. Il faut comprendre certaines choses. Il faut du temps à Lyon, voilà… Ça ne se fait pas comme ça. Ce n’est pas comme à Lorient. Il faut du temps à Lyon. Y’a pas de mauvais gars, pas de mauvaises personnes. C’est un groupe qui vit bien ensemble. Maintenant, comme ils sont ensemble, il faut bien s’intégrer, ça met du temps. Un « Clan des Lyonnais » ? Non, non. Après, c’est sûr qu’il y a une forte identité lyonnaise. Voilà, on ne va pas se voiler la face, tout le monde en est conscient et c’est aussi la politique du club je pense. Il y a une très forte identité lyonnaise. C’est là-dessus qu’ils se basent et qu’ils se mettent en valeur », a souligné, dans France Football, un Lindsay Rose qui est ravi d’avoir posé ses valises en Bretagne, sa région natale, où il a immédiatement trouvé ses marques.

Share