OL : Jalousie et égo, Benzia dégomme le vestiaire lyonnais

OL : Jalousie et égo, Benzia dégomme le vestiaire lyonnais

Photo Icon Sport

L’été dernier, plusieurs attaquants issus du centre de formation lyonnais ont quitté le club. Un peu à la surprise générale mais les recrutements de Beauvue et celui de Cornet effectué en amont ont débouché sur les ventes de Benzia, Bahlouli, Yattara ou encore Njié. Parti à Lille, Yassine Benzia ne regrette vraiment pas son choix. Tout d’abord sur le plan sportif, puisque l’ancien international espoir français compte 5 buts en 21 matchs de Ligue 1, soit déjà mieux que sur l’ensemble des deux dernières saisons à Lyon. Sur le plan de la mentalité également, le Franco-Algérien préfère l’ambiance dans le vestiaire lillois à celle plus tendue du groupe lyonnais.

« Ici, le vestiaire est plus ouvert. Je dirais qu’à Lyon il y a plus d’ego, il faut faire plus attention à ce qu’on dit. Ici, Rio Mavuba, qui a trente-deux ans, plus de 400 matches de L1, vient toujours à l’entraînement avec le sourire, déconne avec un jeune de vingt ans… À Lyon, on ne voit pas ça. Les anciens sont un peu dans leur coin. Le fait que je sois arrivé de l’extérieur à seize ans et vite monté avec les pros a suscité énormément de jalousies », a souligné dans L’Equipe un Yassine Benzia qui a néanmoins tenu à souligner le comportement irréprochable de Jean-Michel Aulas avec lui. Mais cela n’a pas été le cas de tout le monde. « Du début à la fin Jean-Michel Aulas a été d’un grand soutien. Mais j’avais la sensation que d’autres personnes, au club, cherchaient toujours la petite bête. Ils (les dirigeants lyonnais) ne me voyaient pas comme quelqu’un d’intelligent, ils m’ont vite collé une étiquette. Même lors des changements de coach, celui qui arrivait m’avait déjà mis cette étiquette », a déploré l’ancien lyonnais, qui profite désormais de l’enchainement des matchs en Ligue 1 pour se rapprocher d’une première sélection avec l’Algérie.

Share