Lacazette jette un énorme pavé dans la mare du mercato !

Lacazette jette un énorme pavé dans la mare du mercato !

Photo Icon Sport

Alors que la saison bat son plein, mais que la fin du championnat se profile, et donc le mercato aussi, Alexandre Lacazette a reconnu franchement que son avenir à l’Olympique Lyonnais n’était pas certain du tout. Sur la chaîne télé du club rhodanien, le meilleur buteur de l’OL et de la Ligue 1 a affirmé que la possibilité de le voir quitter Lyon l’été prochain existait très sérieusement. Et Alexandre Lacazette de longuement évoquer tout cela.

« L’année dernière quand on parlait de moi pour un transfert cela m’avait perturbé, car j’avais du mal à vivre toutes ces spéculations qui sortaient de partout. Là, je suis parti dans l’optique de faire de mon mieux durant cette saison et en fin de saison on verra. Je sais qu’il y a plusieurs clubs qui me regardent, mais la réflexion de savoir si je reste ou si je pars on l’aura plus tard et on verra. Dès maintenant je ne peux pas dire si je reste ou pas, car si un club vient et met beaucoup de millions d'euros sur la table, le président me dira probablement de quitter les lieux. Donc je ne peux vraiment rien dire sur ce que je vais faire (…) L’Euro et le Grand Stade ça rentre dans ma réflexion, car le stade  c’est important pour les Lyonnais qui sont présents actuellement au club et l’Euro pour y penser faut déjà que je fasse de belles prestations avec l’OL. Pour l’équipe de France, rester à Lyon pourrait être important pour moi, mais il y a aussi des opportunités qu’il ne faut pas rater et parfois il y a des souhaits du président qui peut me demander à tout moment de partir. Même s’il y a l’Euro, et que le président me demande de quitter le club pour le bien de l’OL, je serai contraint de le faire », a expliqué, au micro d’OL-TV, Alexandre Lacazette, lequel va évidemment relancer bien des supputations avec cette déclaration. Via Twitter, Jean-Michel Aulas peut, peut-être, le rassurer et rassurer également les supporters de l’Olympique Lyonnais.

Share