La concurrence a ses limites à l'OL

La concurrence a ses limites à l'OL

Photo Icon Sport

Actuellement blessé, Mapou Yanga-Mbiwa laisse le champ libre à la paire Umtiti-Bisevac, qui enchaine les matchs avec une certaine réussite.

Mais justement, les rencontres s’accumulent alors que Hubert Fournier ne peut pas faire tourner son effectif dans ce secteur de jeu. Ou plutôt ne veut pas, car si Bakary Koné est également blessé, Lindsay Rose est, lui, disponible. Mais l’ancien joueur de Valenciennes a perdu la confiance de son entraineur, qui n’envisage pas vraiment de l’utiliser ce samedi à l’occasion du match à Bordeaux. Quitte à fatiguer les deux titulaires du poste ? L’entraineur lyonnais prend clairement le risque. 

« On est obligé de faire attention aux temps de jeu de tout le monde. Au niveau de la défense, il peut y avoir un problème s’il y a une défaillance au cours des prochains matches. On aurait aimé pouvoir faire tourner pour garder un peu fraîcheur pour Valence et Reims. Mais on n’a pas trop de choix. On a plus de possibilités au milieu et devant. L’équipe qui jouera à Bordeaux sera compétitive », a expliqué l’ancien coach de Reims. Avec Mapou Yanga-Mbiwa, Rafael et Henri Bédimo sur la touche lors des derniers matchs, les rotations sont forcément limitées pour une équipe dont le calendrier s’accélère pourtant dangereusement cet automne. Pour Lindsay Rose, le message pourrait toutefois être quelque peu démoralisant.

Share