L’OL s’acharne sur les instances pour son calendrier

L’OL s’acharne sur les instances pour son calendrier

Photo Icon Sport

Jean-Michel Aulas a fourbi ses armes depuis plusieurs semaines déjà, dès qu’il a appris que son match face à Toulouse était prévu le vendredi 23 octobre prochain, soit trois jours après le déplacement à Saint-Pétersbourg en Ligue des Champions.

Un enchainement incompréhensible pour l’Olympique Lyonnais, qui aimerait voir cette rencontre être décalée au dimanche 25 octobre. Une demande refusée par la commission des compétitions, et qui n’a fait qu’attiser la colère du président rhodanien. Ce dernier, qui multiplie les tacles à l’encontre du diffuseur, Bein SPORTS, expliquant même sur Canal+ samedi dernier que Bein SPORTS semblait prendre un malin plaisir à embêter l’OL, a donc décidé de faire appel auprès de la commission de la LFP.

Une démarche qui a peu de chances d’aboutir, les délais de récupération prévus dans les règlements étant respectés, sans compter que Toulouse, qui jouera en Coupe de la Ligue le 28 octobre, n’est pas spécialement favorable à un déplacement de la rencontre. L’argumentaire lyonnais se base notamment, comme le raconte Le Progrès, sur le fait que les autres clubs de la poule de Ligue des Champions de l’OL ne jouent jamais un vendredi soir suivant un match européen. Même Hubert Fournier ne se fait pas trop d’illusions sur un éventuel changement de date. « Cette programmation contre Toulouse n’est pas logique mais je ne vois pas pourquoi elle changerait », a reconnu l’entraineur lyonnais, qui se prépare à un enchainement difficile à digérer dans deux semaines. 

Share