L'OL est vert de ne pas avoir l'incroyable Hulk

L'OL est vert de ne pas avoir l'incroyable Hulk

Photo Icon Sport

Après un été très agité, Jean-Michel Aulas avait assumé un mercato ambitieux destiné à aller chercher un 1/8e de finale de la Ligue des Champions dans le grand stade. C’est pour le moment un échec qui se dessine, même si tout n’est pas terminé mathématiquement. Parmi les nombreux problèmes relevés pour expliquer ce point pris en quatre matchs, le niveau des recrues a été mis en avant. Malgré la prime à l’expérience européenne qui a été faite en allant chercher Valbuena, Morel ou Yanga-Mbiwa, l’OL n’a pour l’heure pas le niveau de ses ambitions. Et face à Saint-Pétersbourg, Hubert Fournier s’est rendu compte que, même en Ligue des Champions, la différence pouvait parfois se résumer à un seul homme au-dessus du niveau. C’est le cas pour la formation russe, avec un Hulk capable de faire des écarts énormes comme ce fut le cas sur les deux buts. 

« Il ne faut pas non plus enlever le poids de Hulk sur ces deux rencontres. Quand on a un joueur de ce niveau-là, pour un entraineur, ça doit être sympa », a lancé le coach lyonnais, qui n’a pas trop voulu évoquer le miracle d’une qualification en cas de scénario favorable, rappelant qu’il « serait déjà bien de gagner un match quand même ». Il n'y aura toutefois pas le choix à la fin du mois de novembre face à La Gantoise.

Share