Garétier alerte l'OL sur l'effet nouveau stade !

Garétier alerte l'OL sur l'effet nouveau stade !

Photo Icon Sport

L'Olympique Lyonnais en a fini avec l'Europe et la Ligue 1 à Gerland sur une ultime défaite contre Angers. Même si Lyon va encore évoluer dans son stade fétiche en Coupe de la Ligue et éventuellement en Coupe de France, la page Gerland est tournée, et elle restera dans l'histoire du club et du foot hexagonal. Spécialiste des statistiques de Canal+, Geoffroy Garétier rappelle que l'OL avait réussi à faire de son stade une vraie forteresse. Et cela ne sera peut-être pas le cas dans le futur Stade des Lumières où la page est encore blanche. 

« Avec 63,4% de victoires de l’OL en L1 depuis l’été 2000, Gerland aura été la moins prenable des forteresses françaises au XXIe siècle, loin devant le Stade Vélodrome ou le Parc des Princes. Mais avec Rémi Garde puis Hubert Fournier sur le banc, le ratio est tombé à 58,8%, contre 64,4% lors des onze saisons précédentes.  Ce n’est pas un effondrement, juste un avertissement: ce Stade des Lumières attendu depuis si longtemps, dont la première est programmée le 9 janvier contre Troyes, il ne faudra pas seulement le payer: il faudra l’habiter. Lui écrire sa propre légende prendra bien quelques décennies.  Et quand on connait la capacité virale de la “malédiction du nouveau stade” (Le Mans, Valenciennes, Sedan, Nice voire Bordeaux cette saison), il y a de quoi s’inquiéter pour les mois, voire les années à venir », prévient, sur son blog, Geoffroy Garétier, qui place tout sa confiance dans les chiffres.

Share