A l’OL, Sarr a bien compris quand il fallait prendre la porte

A l’OL, Sarr a bien compris quand il fallait prendre la porte

Photo Icon Sport

Parmi les nombreux jeunes qui sortent chaque année du centre de formation de l'OL, tous ne peuvent pas passer pro, et ceux qui y parviennent ne peuvent pas tous avoir du temps avec l’équipe première du club. Cela a été le cas de Naby Sarr, qui a laissé apparaître de belles dispositions en Coupe d’Europe la saison passée, avant de disparaître de la circulation. Interrogé par Foot Mercato, le fils de Boubacar Sarr, ancien attaquant de Marseille et du PSG, est revenu sur son départ de Lyon pour le Sporting Lisbonne, et l’opportunité en or qu’il n’a pas pu refuser, d’autant que sa place ne semblait plus être possible pour lui à l’OL. 

« J’ai fait deux matches de championnat, à mon poste il y avait beaucoup de joueurs d’expérience. C’était un peu compliqué de jouer (…). Suite à l’arrivée de Lindsay, je me suis dit que je n’aurais pas beaucoup de temps de jeu. Quand l’offre du Sporting s’est présentée, je me suis dit que c’était une possibilité pour moi de changer d’air, de découvrir autre chose, et de me lancer un nouveau défi. Je pense que c’était le bon moment pour moi.Je ne remercierai jamais assez l’OL, qui est mon club formateur, où j’ai vécu mes premiers grands moments, mon premier but en pro, mon premier contrat pro. Je remercie l’OL, qui est un grand club avec de la qualité. Je suis content d’être passé par ce centre de formation où j’ai pu progresser », a expliqué le défenseur central, titulaire dès le premier match avec le club portugais, et qui aura l’honneur d’affronter le Chelsea d’Hazard et de Diego Costa ce mardi en Ligue des Champions.  

Share