OM : Thauvin chez les Bleus ? Son sauveur se pince pour y croire

OM : Thauvin chez les Bleus ? Son sauveur se pince pour y croire

Photo Icon Sport

Promis à un avenir en équipe de France dès 2013, Florian Thauvin a pris son temps, mais il a finalement atteint son objectif bleu. Une bonne surprise pour Olivier Saragaglia, son ancien éducateur à Grenoble.

Ce lundi, le groupe France a rendez-vous à Clairefontaine pour la première trêve internationale de l'année 2017. Avant d'affronter le Luxembourg en éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 et l'Espagne en amical, Didier Deschamps va accueillir cinq nouveaux. Parmi eux, on retrouve Florian Thauvin. Très bon avec l'Olympique de Marseille depuis quelques semaines, avec trois buts et deux passes décisives lors des trois derniers matchs, l'attaquant de 24 ans a atteint son rêve. Après avoir galéré un peu partout, et notamment à Newcastle, Thauvin savoure donc sa première convocation chez les Bleus. Tout comme Olivier Saragaglia, son formateur au Grenoble Foot 38 jusqu'en 2010.

« C'est beaucoup de fierté, un peu comme quand Olivier Giroud a eu sa première sélection. Aujourd'hui, on a deux Grenoblois en équipe de France. Quand on est formateur, on bosse pour ça, pour que les gamins réussissent au plus haut niveau. Lorsque je suis allé le chercher au pôle Espoirs de Châteauroux, il avait 14 ans et aucun recruteur ne l'avait remarqué. On a misé dessus car il avait un profil atypique, avec une attirance pour le dribble, mais beaucoup de déchet. Mais, honnêtement, je n'aurais pas pensé qu'il finirait en équipe de France. Qu'il puisse devenir pro, oui, mais pas international. Au contraire d'un Sofiane Feghouli qui, lui, avait déjà des qualités largement au-dessus de la moyenne chez les jeunes à Grenoble. Il a eu un super début à Bastia, mais il a fallu qu'il digère. Pour moi, c'est vraiment cette saison qu'il est en train d'exploser. Il est au top de sa forme et il le démontre tous les week-ends avec l'OM. C'est la première fois qu'il affiche cette régularité, et c'est la régularité qui est la marque des très bons joueurs, pas de briller sur quatre ou cinq matchs », a lancé, sur Le Phocéen, Saragaglia, qui s'étonne donc de voir Thauvin en équipe de France.

Share