Mercato : Loin d’être parti, Giroud complique lui-même sa situation

Mercato : Loin d’être parti, Giroud complique lui-même sa situation

Photo Icon Sport

Déterminé à quitter Chelsea cet hiver, Olivier Giroud n’est pas du tout certain d’y parvenir. Surtout si le Français se met lui-même des bâtons dans les roues.

Olivier Giroud a pris sa décision. Très peu utilisé par le manager Frank Lampard, qui lui préfère Tammy Abraham et Michy Batshuayi, l’attaquant de 33 ans souhaite quitter Chelsea au mercato hivernal. Rien d’étonnant pour un joueur seulement apparu à six reprises cette saison toutes compétitions confondues, pour deux petites titularisations. De plus, le sélectionneur de l’équipe de France Didier Deschamps lui conseille également de fuir cette situation à l’approche de l’Euro 2020.

Seulement voilà, plusieurs obstacles se dressent sur le chemin de sa sortie. A commencer par Chelsea, réticent à l’idée de libérer son troisième avant-centre sans avoir la possibilité de le remplacer. Rappelons que les Blues attendent la décision du Tribunal Arbitral du Sport pour savoir si leur interdiction de recrutement sera levée en janvier. Et dans le meilleur des cas pour Giroud, même si la porte était finalement ouverte, l’ancien joueur d’Arsenal se heurterait à un problème dont il est lui-même à l’origine.

Giroud, c’est cher

Car selon le Daily Express, ses principaux prétendants que sont l’Inter Milan et Crystal Palace hésitent à lui offrir le contrat demandé. Il faut dire que l’international tricolore réclame un bail jusqu’en 2022, assorti d’un salaire annuel à 8 millions d’euros. Le tout sachant que son transfert, même à quelques mois de la fin de son contrat, coûterait plus de 5 millions d’euros. Au vu des montants évoqués, les clubs français annoncés sur ce dossier, à savoir l’Olympique Lyonnais, Bordeaux, l’Olympique de Marseille ou encore Montpellier, n’ont pas la moindre chance.