Ita : Rabiot et la Mamma à l'abri, la Juventus met le paquet

Ita : Rabiot et la Mamma à l'abri, la Juventus met le paquet

Icon Sport

Auteur de très bonnes performances durant le Mondial avec la France, Adrien Rabiot suscite les convoitises à l’approche du mercato.

Très performant avec l’Equipe de France durant la Coupe du monde au Qatar, Adrien Rabiot est un joueur courtisé. Il faut dire qu’au-delà de son talent, le milieu de terrain de la Juventus Turin est particulièrement suivi en raison de sa situation contractuelle. Et pour cause, Adrien Rabiot sera libre de tout contrat en juin prochain, ce qui a d’ores et déjà attiré la convoitise de plusieurs gros clubs, notamment en Premier League. De son côté, la Juventus Turin s’est fixée comme priorité de garder Adrien Rabiot et donc de le convaincre de signer une prolongation de contrat dans les semaines à venir. A en croire les informations de la Gazzetta dello Sport, la Vieille Dame va formuler une grosse proposition à Adrien Rabiot et à son entourage avec un salaire revu à la hausse à hauteur de 7 millions d’euros par an, plus un million d’euros de bonus.

La Juve propose 7 millions d'euros par an à Rabiot

Massimiliano Allegri a une confiance totale en son joueur, qu’il a toujours considéré comme un titulaire indiscutable, y compris en début de saison lorsqu’il était un peu moins performant. Au crédit de l’entraîneur de la Juventus Turin, l’international tricolore était déjà en grande forme avant la Coupe du monde et enchainait les grosses prestations en Italie. Adrien Rabiot est très reconnaissant envers son entraîneur mais ne fera pas dans les sentiments au moment de négocier son prochain contrat. Le média italien rapporte que comme d’habitude avec Adrien Rabiot, c’est sa mère Véronique qui est à la manoeuvre avec l’objectif de décrocher le plus gros contrat, sans sacrifier pour autant l’aspect sportif. Parmi les concurrents de la Juventus Turin dans ce dossier, on retrouve Chelsea, Newcastle, le FC Barcelone et le Bayern Munich selon le journal italien aux pages roses. Autant dire que la Juve va devoir continuer à se plier en quatre pour espérer obtenir le feu vert de la famille Rabiot.