UEFA : Real, Barça, Juve… La guerre est officiellement déclarée !

UEFA : Real, Barça, Juve… La guerre est officiellement déclarée !

Alors que neuf anciens fondateurs de la Super Ligue ont déjà abandonné le projet, préférant calmer le jeu et trouver un accord avec l’UEFA, le Real Madrid, le FC Barcelone et la Juventus Turin continuent de s’opposer à l’instance. Les trois clubs encore en conflit ont en effet publié un communiqué pour se plaindre de l’instance.

Les premières sanctions sont tombées. Pour punir les neuf anciens fondateurs de la Super Ligue qui ont fini par reculer, l’instance européenne a décidé de cibler leur porte-monnaie. Ainsi, l’Atlético Madrid, le Milan AC, l'Inter et les six pensionnaires de Premier League seront privés de 5 % de leurs recettes sur leur prochaine campagne en coupe d’Europe. Mais ce n’est pas tout. Les fautifs devront réunir ensemble un total de 15 M€, soit 1,6 million d’euros chacun, qui représenteront un don pour la jeunesse.

Quant aux trois autres équipes, aucune sanction n’a encore été prononcée dans la mesure où ces rebelles refusent toujours de faire marche arrière. En effet, la Juventus Turin, le Real Madrid et le FC Barcelone regrettent simplement le désistement de leurs anciens alliés. Mais continuent de croire à la création de la Super Ligue qui, selon eux, pourraient sauver l’économie du football européen. Une position qui agace d’autant plus l’UEFA. C’est pourquoi l’organisation réfléchit à une sanction plus sévère et a peut-être trouvé ce qu’elle cherchait.

Le communiqué des rebelles

D’après ESPN et la Cadena COPE, le président Aleksandr Ceferin envisage de leur infliger une interdiction de deux ans de compétitions européennes. De quoi provoquer la colère des trois clubs en conflit, lesquels ont publié un communiqué pour dénoncer une pression « inacceptable » de la part de l’UEFA. Et pour réclamer un dialogue sans tension ni menace. Les deux parties parviendront sûrement à s’entretenir en coulisse, et à trouver un accord financier qui satisfera tout le monde. Du moins de manière provisoire.