Super League : L’UEFA tape sur 9 clubs, et c'est pas fini

Super League : L’UEFA tape sur 9 clubs, et c'est pas fini

Icon Sport

En l’espace de quelques jours, le projet de Super League lancé par douze clubs européens a capoté. Mais cette tentative de putsch ne sera pas sans conséquences pour les formations impliquées... 

Durant quelques jours, douze grands clubs européens ont fait régner la terreur au sein de l’UEFA et des fédérations nationales. Il faut dire qu’une Super League aurait pu faire énormément de mal à la Ligue des Champions et aux championnats domestiques. Mais au final, face aux critiques des fans et aux manifestations des supporters, plusieurs clubs se sont retirés du projet. Neuf formations ont effectivement quitté le navire : Arsenal, l'AC Milan, Chelsea, l'Atlético de Madrid, l'Inter, Liverpool, Manchester City, Manchester United et Tottenham. Mais pour leur brève participation dans la Super League, ils seront quand même sanctionnés. En effet, ce vendredi soir, l’instance qui gère le foot européen a annoncé sa décision. Ainsi, ces clubs-là subiront « une retenue de 5 % des revenus que l'UEFA leur alloue pour les compétitions continentales ». Au final, grâce à ces sanctions, un don de 15 millions d’euros pourra donc être fait « en faveur du développement du football auprès des jeunes en Europe ».

Des sanctions encore plus lourdes pour le Real, le Barça et la Juve ?

En plus de cela, les clubs devront rejoindre l'Association européenne des clubs, présidée par Nasser Al-Khelaïfi. Ils devront aussi accepter « de participer chaque saison à toutes les compétitions de clubs de l'UEFA sur le base de son mérite sportif ». Enfin, en cas de retour dans le groupe de la SL, une amende de 100 ME sera agitée. Et quid des trois survivants du projet ? Pour l’instant, l’UEFA n’a pris aucune décision à l’encontre du Real Madrid, du FC Barcelone et de la Juventus. Mais des sanctions encore plus lourdes que les précédentes seront attendues. « L'UEFA se réserve le droit de prendre les mesures qu'elle juge appropriées. L'affaire sera rapidement soumise aux organes disciplinaires compétents de l'UEFA », explique l’instance européenne dans un communiqué. Autant dire que certains vont regretter d’avoir voulu contrecarrer les plans de l’UEFA...