TV : L'avocat de Pierre Ménès sort du silence

TV : L'avocat de Pierre Ménès sort du silence

Ciblé par des accusations à caractère sexistes et racistes ces dernières semaines, Pierre Ménès a été provisoirement écarté de l’antenne par Canal +.

Absent à l’occasion du Canal Football Club de ce week-end, Pierre Ménès vit des moments difficiles. Et pour cause, le célèbre consultant de la chaîne cryptée fait l’objet de plusieurs accusations ces dernières semaines. Les problèmes de remarques sexistes à l’encontre de Marie Portolano, Isabelle Moreau et de Francesca Antoniotti ont été réglés mais d’autres polémiques sont toujours vives. Ancien assistant de Pierre Ménès, Emmanuel Trumer a par exemple porté plainte à l’encontre du journaliste de Canal + pour discrimination, exploitation de personnes vulnérables, injures non publiques et diffamations non publiques. Enfin, la comédienne Alice Belaïdi a très récemment accusé Pierre Ménès de remarques racistes.

Interrogé par Purepeople, l’avocat de Pierre Ménès a brisé le silence afin de défendre son client. « Marie Portolano, Isabelle Moreau et Francesca Antoniotti ne porteront évidemment pas plainte et a beaucoup d’amitié pour Pierre. L’affaire Emmanuel Trumer ? C’est sur le fondement de cette longue enquête, d’une longue audition et de centaines de pièces, preuves et attestations versées au débat que le Procureur de Nanterre a classé cette plainte sans suite. Monsieur Trumer a décidé de se constituer partie civile auprès du Doyen des juges d’instruction du tribunal de Nanterre. C’est une procédure longue et coûteuse. Le juge d’instruction rendra forcément une ordonnance de non-lieu au regard de la longue et complète enquête qui a été menée. La plainte pour agression sexuelle en 2018 ? Cette plainte a entraîné un simple rappel à la loi. Ce qui signifie que les faits supposés graves ne sont pas caractérisés. Le seul comportement ‘lourd’ de Pierre Ménès ne s’assimile pas à une quelconque infraction pénale délictuelle » a confié Arash Derambarsh, pour qui le journaliste de Canal + ne risque pas grand-chose en justice pour le moment.