L'Irlande payée par la FIFA pour oublier la main d'Henry !

L'Irlande payée par la FIFA pour oublier la main d'Henry !

Photo Icon Sport

Les langues continuent de se délier en marge du scandale de corruption à la FIFA révélé au grand jour la semaine dernière. Mais cette fois-ci, c’est dans un domaine particulièrement étonnant qu’un arrangement entre l’instance mondiale du football et la fédération irlandaise a été révélée. Patron de la FAI (Fédération Irlandaise de Football), John Delaney a expliqué que la FIFA avait donné 5 ME à l’Irlande afin d’éviter un procès… pour la main de Thierry Henry. En barrage de la Coupe du monde 2010, la France s’était qualifiée lors du match retour en raison d’un but entaché par une main de l’attaquant tricolore. Le scandale avait fait du bruit, même si les deux équipes étaient à égalité parfaite à ce moment, et que rien ne dit que l’Irlande serait passé au final. L’arbitre n’ayant pas vu la main, la France est passée et l’Irlande est restée sur le carreau. La suite, c’est John Delaney qui la raconte dans un entretien sur RTE Radio 1, la principale radio du pays. 

Des insultes contre Blatter

« La première fois que j’ai vu Blatter après cela, on aurait dit qu’il ricanait. Je suis allé le voir, et je lui ai dit ce que je pensais de lui, et il y a eu quelques jurons. Nous sommes parvenus à un accord. C’était un jeudi, et le lundi suivant, l’accord était signé. C’était un très bon accord pour la fédération, et tout à fait légitime. Je suis tenu par le secret de garder la confidentialité de cet accord. C’était un paiement effectué à la fédération pour éviter un procès », a expliqué le patron de la fédération anglaise, qui n’a pas commenté la somme de 5 ME annoncée par les médias irlandais. Un accord qui semble tout de même énorme, et ouvre des portes inquiétantes si les organismes du football commencent à payer les fédérations ou les clubs pour faire oublier des erreurs d’arbitrage. Mais visiblement, cela n’a pas empêché les Irlandais, si scandalisés que cela par la fameuse main de Thierry Henry, d’encaisser le chèque et de ne rien dire depuis désormais cinq ans.