L1 : Valère Germain à l'ASSE, l'idée est lancée

L1 : Valère Germain à l'ASSE, l'idée est lancée

Icon Sport

Depuis son départ de l’Olympique de Marseille à la fin du mois de juin, Valère Germain est libre de tout contrat.

Auteur de 3 buts avec l’OM en 2020-2021, Valère Germain a connu une fin de saison très compliquée. Et pour cause, l’ancien attaquant de Nice et de Monaco n’a pas disputé la moindre minute de jeu sous les ordres de Jorge Sampaoli à Marseille. En toute logique, son contrat mirobolant n’a pas été prolongé, alors que Valère Germain était l’un des plus gros salaires du vestiaire olympien. Ce sont certainement les émoluments imposants de l’attaquant de 31 ans qui l’empêchent pour l’instant de retrouver un club. Car les semaines défilent, la Ligue 1 reprend ce vendredi et Valère Germain n’a toujours pas trouvé de club. S’il acceptait de baisser son salaire, le natif de Marseille pourrait rendre de fiers services à l’AS Saint-Etienne selon le site Peuple Vert. Dans un édito, le média stéphanois soumet l'idée du recrutement de Valère Germain, à l’heure où Saint-Etienne cherche à se renforcer en attaque.

Un salaire problématique pour les Verts

« Valère Germain a été aperçu hier en pleine préparation physique du côté de Monaco. La preuve qu'à 31 ans sa carrière n'est pas encore derrière lui et qu'il se projette vers un nouveau challenge » explique le média stéphanois en introduction. Et de poursuivre. « Son profil peut-il s'inscrire dans ce que recherche Claude Puel ? Autre bémol, au-delà d'un profil qui ne correspond peut-être pas tout à fait à ce que recherche le manager général de l'ASSE, Valère Germain pourrait être gourmand s'agissant de son salaire. L'ASSE pourrait-elle convaincre le buteur de le diviser par trois...? Toutefois, Valère Germain est un buteur expérimenté, à relancer et qui connaît Claude Puel. Le fait qu'il soit libre est un atout qui a déjà attiré l'oeil de Strasbourg ». Le pari se tente, mais pas à n’importe quel prix pour Saint-Etienne. D’autant qu’au vu de la situation économique, les Verts ne peuvent proposer de salaires supérieurs à 100.000 euros par mois. Un salaire trois fois moins important que celui que touchait Valère Germain à Marseille…