L'ASSE victime d' une bouteille piégée rigole Herbin

L'ASSE victime d' une bouteille piégée rigole Herbin

Photo Icon Sport

Robert Herbin n’a pas réellement apprécié le match joué par l’AS Saint-Etienne samedi soir à Lille, et notamment la première période, estimant que les Verts avaient totalement zappé ces 45 minutes. Se demandant les raisons de ce non-match de l’ASSE, l’ancien coach mythique de Sainté a préféré s’en amuser dans Le Progrès, espérant surtout que tout cela sera réglé au plus vite par Christophe Galtier.

« La première période fut lancinante. Je me suis profondément ennuyé. Ce n’est pas la première fois que nos Verts sont longs à se mettre en route. Mais là, c’était pénible à suivre. Ils ont intérêt à ne pas reproduire ce genre de mi-temps car pas plus tard que jeudi, face aux Italiens de l’Inter Milan, ça risque de leur jouer des tours. Même Loic Perrin qui d’ordinaire est rigoureux, sérieux est passé à côté. J’en ai été me demander si on ne leur avait pas glissé des somnifères dans les bouteilles d’eau servant à se rafraîchir (rire) J’espère que cette attitude était involontaire, inconsciente et qu’on considérera cela comme un accident dans quelque temps. Ou alors les joueurs pensaient-ils déjà au prochain match qui est rapproché dans le temps. Se sont-ils inconsciemment retenus ? », se demande Robert Herbin, qui espère que le réveil stéphanois aura lieu jeudi en Europa League face à l’Inter dans un Geoffroy-Guichard plein comme un oeuf.