ASSE : Puel sort les poteaux carrés, les larmes coulent

ASSE : Puel sort les poteaux carrés, les larmes coulent

Icon Sport

Avant la réception de Rennes ce dimanche (13h), Claude Puel a pointé le manque de réussite de son équipe. L’ASSE a déjà touché 12 fois les poteaux depuis le début de saison. 

La première moitié du championnat approche à grands pas. Et l’AS Saint-Etienne occupe toujours la 20e et dernière place de Ligue 1. Après leurs deux premières victoires de la saison, de suite, contre Clermont (3-2) et Troyes (1-0), les Verts ont de nouveau plongé avec deux défaites consécutives contre le PSG (1-3) et Brest (0-1). Pourtant, les performances contre ces deux équipes ont été encourageantes. En Bretagne notamment, l’ASSE a eu l’occasion d’égaliser en toute fin de match. Mais Yanis Lhery et Mahdi Camara ont tiré en l’espace de quelques secondes tous les deux la barre. Depuis le début de la saison, l’ASSE a touché 12 fois les montants en 16 matchs. En conférence de presse, Claude Puel est revenu sur cette statistique en ironisant sur la légende des Verts. Les poteaux carrés de Glasgow, que l’ASSE avait touchés deux fois en finale de la C1 1976 contre le Bayern Munich. Une autre époque et une autre équipe.

« On se demande si on ne revient pas aux poteaux carrés »

« On se demande si on ne revient pas aux poteaux carrés (rires). C'est de la malchance oui, je ne pense pas qu’il y ait une mauvaise appréciation technique de notre part : Yanis (Lhery) fait un très bon enchaînement technique que le gardien dévie sur la barre et Mahdi (Camara) a un très bon timing, un bon jump. C’est malheureux, mais on ne va pas s’arrêter à ça. Je ne sais pas si cela va s'équilibrer, je vous dirais ça en fin de saison. Ce n'est pas spécialement le cas pour nous pour le moment. Si on tape les poteaux c’est qu’on a des intentions, qu’on frappe, qu’on essaie d’être présents et qu’on essaie de forcer la décision », a déclaré Claude Puel, qui va tenter de faire un coup à Geoffroy-Guichard ce dimanche en tout début d’après-midi contre Rennes.