ASSE : Puel ne veut plus d’escargots au mercato !

ASSE : Puel ne veut plus d’escargots au mercato !

Icon Sport

Saint-Étienne compte bien lancer son mercato et Claude Puel, le décisionnaire, exige un critère commun pour toutes ses recrues.

Alors que la possibilité d’une vente du club a retardé le mercato, l’ASSE semble enfin décidée à se lancer. Il faut dire que le temps commence à presser, les clubs de Ligue 1 ayant tous repris le chemin de l'entraînement depuis deux semaines. BUT fait quelques révélations sur les coulisses de ce mercato estival à Saint-Etienne. Claude Puel a toujours la confiance de ses dirigeants. Si le directeur du recrutement, Jean-Luc Buisine, lui propose des profils, l’entraîneur des Verts est le décisionnaire final. Il a totalement la main sur les arrivées et les départs. L’ancien coach de Leicester impose même une exigence : il veut que toutes les recrues aient comme qualité principale la vitesse, en particulier pour les défenseurs. Claude Puel veut jouer avec un bloc haut l’année prochaine. Pour presser et couvrir la profondeur, il a besoin de joueurs rapides.

De ce fait, l’entraîneur de l’ASSE écarte de nombreux profils dans ses recherches. Il est extrêmement exigeant. Et il risque mettre du temps avant de trouver son bonheur car si l’ASSE a tranquillement validé son passage devant la DNCG, les dirigeants stéphanois ne veulent pas faire de folies sur le mercato, comme depuis plusieurs années. Toujours selon BUT, Claude Puel peut faire signer un attaquant et un défenseur dont les salaires atteignent respectivement 100 000 et 80 000 euros par mois. Même une petite marge ne sera pas tolérée. Claude Puel et Jean-Luc Buisine vont donc devoir flairer les bons coups. L’attaquant de Jupiter League, Thomas Henry, a été évoqué avec insistance, tout comme le latéral droit Wajdi Kechrida.