ASSE : Le Qatar, McCourt, Rybolovlev… Saint-Etienne évite le piège

ASSE : Le Qatar, McCourt, Rybolovlev… Saint-Etienne évite le piège

Alors que d’autres grands clubs français sont passés sous pavillon étranger, l’AS Saint-Etienne reste avec ses fidèles actionnaires Bernard Caïazzo et Roland Romeyer. Une particularité dont l’ASSE n’est pas peu fière.

Depuis plusieurs années déjà, il n’est pas rare que des rumeurs évoquent une possible vente de l’AS Saint-Etienne. Les actuels propriétaires n’ont pas les fonds nécessaires pour permettre aux Verts de franchir un cap, d’où l’idée de passer le relais à un acteur plus puissant. C’est pourquoi le club stéphanois était entré en négociations exclusives avec le fonds d’investissement américain Peak6 en 2018, avant l’échec des discussions dans la dernière ligne droite. Pas de quoi regretter cet épisode pour les patrons Bernard Caïazzo et Roland Romeyer dont le directeur général Jean-François Soucasse a souligné la gestion française de l’ASSE.

« Il y a un phénomène qui s'est accéléré, lorsque l'on regarde les dix plus grandes villes de France, elles sont toutes plus ou moins rachetées par les investisseurs russes, qataris, américains... Il y a plusieurs modèles, a énuméré le DS sur France Bleu. Aujourd'hui, Saint-Etienne montre qu'il y a un projet alternatif qui continue d'exister. C'est important d'avoir des actionnaires passionnés, qui aiment leur club, qui connaissent toutes les difficultés, qui au quotidien cherchent des solutions pour continuer à la développer et qui sont solides dans la tempête. Il arrive parfois que certaines initiatives et rachats ne soient pas aussi performants que ce que l'on pouvait espérer au moment de leur arrivée. » Il arrive aussi que des clubs non rachetés luttent pour leur maintien en Ligue 1…