ASSE : Le Chaudron ? Une passoire mal équipée

ASSE : Le Chaudron ? Une passoire mal équipée

Photo Icon Sport

Remis à neuf pour l’Euro 2016, le Stade Geoffroy-Guichard fait actuellement l’objet de discussions entre la Métropole et le club de Saint-Etienne, qui souhaite en récupérer l’entière gestion. Les discussions n’avancent pas vraiment, et pourtant, le Chaudron aurait bien besoin de travaux pour le rendre enfin efficace face à ses propres supporters. Car les moyens dont dispose l’enceinte des Verts semblent bien limités à l’heure actuelle, et pose même des questions graves au sujet de la sécurité. L’année dernière, l’ASSE avait été incapable d’identifier l’individu qui avait lancé un projectile et blessé à l’œil le directeur de la sécurité du club. Cette fois-ci, lors du derby, les fumigènes sont entrés par dizaines, et le terrain a été envahi très facilement. Une fois encore, entre les appels au micro inaudibles et les identifications impossibles à la vidéo, cela ne fait pas très sérieux pour le club quand la LFP lui demande des comptes. Bien conscient de tout cela, Roland Romeyer demande plus de moyens, et la remise à neuf d’un matériel préhistorique.

« Il faut vraiment avoir du matériel performant et c’est ce que je demande à monsieur le maire pour qu’on puisse identifier les fauteurs de trouble. On a du matériel qui n’est pas reconnu par la Ligue. Est-ce que vous entendez quand on parle au micro ? S’il faut faire évacuer le stade, qui va comprendre les messages ? », a dénoncé le président de l’ASSE, qui laisse entendre que les fauteurs de trouble ont encore de beaux jours devant eux chez les Verts, même si cela finit tout de même par coûter bien cher, entre les matchs interrompus, les huis clos et les amendes.