ASSE : Cette solution d'urgence peut éviter la catastrophe

ASSE : Cette solution d'urgence peut éviter la catastrophe

Icon Sport

L'AS Saint-Etienne doit faire un premier passage devant la DNCG cette semaine et pour éviter des soucis, les dirigeants ont déjà prévu un arrangement afin de ne pas faire douter le gendarme financier du football.

Ce n’est pas un secret, la situation financière n’est pas reluisante, l’ASSE payant au prix fort à la fois des choix du passé, mais également et surtout le fiasco de Mediapro et l’absence de public à Geoffroy-Guichard. Au final, il se dit que le déficit sur cette seule saison 2020-2021 pourrait atteindre les 30ME, et il est inutile d’essayer de faire croire à la Direction Nationale du Contrôle de Gestion que le prochain marché des transferts pourra combler ce trou comptable. A quelques jours d’un premier passage devant la DNCG, durant lequel l’AS Saint-Etienne devra donner les grandes lignes de son bilan de fin de saison, les dirigeants stéphanois doivent déjà mettre en place un plan pour que ce rendez-vous ne donne pas lieu à un premier gros coup de règle sur les doigts. Pour réussir ce tour de passe-passe, les Verts envisagent, selon le site Envertetcontretous.fr, de se servir du transfert de Wesley Fofana à Leicester le 29 septembre 2020 pour un montant légèrement inférieur à 40ME.

L'AS Saint-Etienne veut se faire prêt du cash

Afin d’obtenir la signature du défenseur de 20 ans, le club anglais avait demandé et obtenu de payer en trois échéances, à savoir en octobre 2020, puis en octobre 2021 et enfin en octobre 2022. Les dirigeants stéphanois travailleraient donc avec un organisme financier afin qu’en échange des deux traites encore à payer par Leicester, cet établissement ferait un prêt du même montant à l’AS Saint-Etienne avec évidemment des intérêts à payer en plus, il ne faut pas croire au Père Noël. Grâce à cela, les responsables des Verts pourraient éviter de prendre un feu rouge face à la DNCG, même si tout cela est encore à finaliser et à confirmer. Quoi qu’il en soit, ce montage confirme s’il y en avait besoin que l’ASSE est dans une situation très compliquée, et que la vente du club par Roland Romeyer Et Bernard Caïazzo est impérative ou presque.