ASSE : Battre l’OM sans la manière, Puel n’est pas intéressé

ASSE : Battre l’OM sans la manière, Puel n’est pas intéressé

Au-delà des trois points obtenus à Montpellier (1-2) le week-end dernier, Claude Puel était surtout satisfait de la manière. L’entraîneur de l’AS Saint-Etienne espère voir son équipe reproduire ce genre de prestations face à l’Olympique de Marseille dimanche.

Avec un total de 42 points atteints la semaine dernière, l’AS Saint-Etienne a sans doute assuré son maintien en Ligue 1. Les Verts peuvent donc jouer de manière plus libérée et davantage se concentrer sur la qualité de leurs prestations. C’est effectivement le souhait de l’entraîneur Claude Puel qui se dit plus satisfait du contenu que du résultat obtenu à Montpellier.

« On fait souvent référence aux résultats. Quand il y a un match gagné, avec des buts, on dit que c’est un match abouti, a constaté le coach stéphanois. Est-ce que c’est le cas ? Non. Il y a beaucoup de matchs qui ont été intéressants dans notre saison mais ils n’ont pas été récompensés. Ce n’est pas notre meilleur match. C’était un match intéressant dans l’approche. Les joueurs connaissaient les résultats des adversaires directs, il y avait une certaine pression. J’ai bien aimé l’approche, le caractère, la solidarité. » D’autant que le scénario n’était pas favorable à l’entame.

« Se concentrer sur le contenu »

« On a été menés au bout de six minutes et on a continué à jouer simple, à poser le jeu. Le seul bémol… C’est un match où l’on doit capitaliser, qui doit finir à 3 ou 4-1. Sur une dernière situation, où Etienne Green intervient, on peut perdre deux points, a rappelé le technicien. On a encore des étapes à passer, des choses où l’on doit être plus productifs. On sent tous les joueurs, toute l’équipe bien concentrés. Il n’y a pas de déperdition, un super état d’esprit. » Une mentalité que Claude Puel tente de conserver avec de la prudence, peut-être même un peu trop.

« Qui a dit que le maintien était acquis ? Non. On ne parle pas de maintien acquis, a-t-il écarté. On a bien avancé dans cette démarche-là. Maintenant, ce qui m’intéresse, c’est toujours le contenu du match. Si on a été bon face à Montpellier, c’est parce qu’on n’a pas en tête "gagner, gagner" tout le temps. Il faut se concentrer sur le contenu. Il faut gagner ce match contre Marseille mais il faut toujours se poser les bonnes questions. Ce sont toujours des références de jeu. » Ça tombe bien, son homologue Jorge Sampaoli se focalise lui aussi sur le jeu de son équipe.