ASSE : 4 ans plus tard, Puel peut relancer un flop

ASSE : 4 ans plus tard, Puel peut relancer un flop

Icon Sport

Non conservé par Hatayspor suite à son prêt la saison dernière, Alexandros Katranis est de retour à l’AS Saint-Etienne. Ce scénario, le latéral gauche l’a déjà vécu à plusieurs reprises. Mais cette fois, sa situation contractuelle devrait obliger la direction à prendre une décision définitive.

Recruté pendant le mercato estival 2017, Alexandros Katranis n’a pas disputé un seul match officiel avec l’équipe première de l’AS Saint-Etienne. De l’Espagnol Oscar Garcia à Claude Puel, en passant par Jean-Louis Gasset, aucun des entraîneurs connus chez les Verts ne lui a accordé sa confiance. Du coup, le latéral gauche de 23 ans a été prêté à trois reprises depuis son arrivée.

Le Grec sort cette fois d’une expérience plutôt positive à Hatayspor en Turquie, avec un but et trois passes décisives au compteur en 22 matchs de championnat. C’est avec ces statistiques encourageantes qu’Alexandros Katranis est réapparu à l’entraînement à Saint-Etienne, dans l’espoir d’enfin convaincre Claude Puel. D’autant qu’à un an de la fin de son bail, l’international Espoir grec doit être fixé. D’où son petit coup de pression en mai dernier. « Honnêtement je ne sais pas où je serai l'année prochaine, confiait-il à Sport24. J'ai un contrat jusqu'en 2022 avec Saint-Etienne, donc une solution doit être trouvée avec l'équipe. »

Katranis s’impatiente

« Cependant, chaque été ils disent que j'irai avec les pros ou la réserve et finalement je me retrouve à partir. Je ne suis pas fermé à l'idée de revenir à Saint-Etienne, mais je veux jouer, prévenait Alexandros Katranis. Chaque fois que je suis revenu ou que j'étais là-bas la première saison, je n'ai pas joué. OK, c'est une grande équipe de France mais je veux jouer. Si les conditions sont réunies pour que j'ai un rôle, je resterai. Si cela n'arrive pas, je ne peux pas risquer de rester pour jouer seulement quelques rencontres alors que je sors d'une saison à 22 matchs. » Pour rappel, Hatayspor avait une option d’achat à 600 000 euros. L’ASSE aura donc du mal à dépasser ce montant en cas de transfert.