Gyan « n’avait plus la tête à Rennes »

Gyan « n’avait plus la tête à Rennes »

Photo Icon Sport

Le président rennais Patrick Le Lay est revenu sur les critiques qui tombent actuellement à l’encontre de son club, coupable d’avoir laissé partir quatre attaquants avec Sow, Bangoura, Briand et bien sur Gyan. Pour le dirigeant breton, le départ du Ghanéen était inévitable, et ce ne sont pas ces changements estivaux qui empêcheront le club rennais d’avoir des résultats.

« Gyan aurait été la star de notre équipe s’il avait joué avec nous cette saison. Mais la mission des dirigeants et de l’entraineur, c’est de construire une équipe homogène. Après la coupe du monde qu’il a disputé, il avait la tête ailleurs, il ne sentait plus bien au Stade Rennais. Dans la quasi-totalité des clubs de football, on peut diviser l’effectif en trois tiers, un tiers qui vient d’arriver, un tiers qui est là depuis un an ou deux, et un dernier tiers qui s’en va à la fin de l’année. Il n’y a que les très très grands clubs qui peuvent garder les tous meilleurs pendant longtemps, pour l’instant, ce n’est pas notre cas », a constaté Patrick Le Lay sur France 3 Bretagne.