PSG : Pochettino vs Al-Khelaïfi, la révélation choc

PSG : Pochettino vs Al-Khelaïfi, la révélation choc

A désormais deux semaines de la reprises au Paris Saint-Germain, il ne fait quasiment aucun doute que Mauricio Pochettino sera bien présent en survêtement pour accueillir les joueurs non sollicités par les épreuves internationales. 

Même si Tottenham n’a toujours pas trouvé son manager pour la saison prochaine, l’entraineur argentin ne fait plus partie des pistes évoquées, notamment en raison de la fermeté totale du PSG à envisager un départ de son coach. Et pourtant, il y a un mois, à la fin de la saison en Ligue 1, la donne était bien différente. Selon Duncan Castles, suiveur de l’actualité du football européen et participant du Transfer Window Podcast, Mauricio Pochettino a prévenu deux clubs européens qu’il quitterait sans problème le PSG si un poste lui était offert. Il s’agit bien évidement de Tottenham, qui a été le premier à se tourner vers son ancien entraineur. Mais aussi du Real Madrid, qui a rapidement appris que Zinedine Zidane quittait son poste, et s’est renseigné pendant un moment sur le technicien du PSG. A ces deux clubs, Duncan Castles l’affirme, le « Poch » leur a fait savoir de sa volonté de quitter le Paris Saint-Germain pour les problèmes souvent évoqués : à savoir un effectif insuffisant et une absence de maitrise des stars, beaucoup trop intouchables au sein du club à son goût. 

« Ces deux clubs ont bien parlé à Pochettino, notamment parce qu’il avait envoyé des signaux comme quoi il n’était pas heureux au PSG. Tottenham a essayé de le faire revenir, et Pochettino encourageait cette démarche. Et en même temps, il a discuté avec le Real Madrid sans masquer son intérêt. Mais le PSG s’est montré ferme, et a fait savoir qu’il réclamerait une somme colossale pour lâcher son entraineur, ce qui a mis fin aux deux pistes », a livré Duncan Castles, persuadé que cela a été très chaud dans les coulisses en ce mois de juin, mais que Nasser Al-Khelaïfi a réglé le problème avec assurance et poigne. Le président du PSG n'a pas rigolé sur ce dossier, même si il ne fait aucun doute que le comportement de Pochettino a probablement étonné.