PSG : Neymar perturbé en pleine Coupe du monde ?

PSG : Neymar perturbé en pleine Coupe du monde ?

Icon Sport

Neymar est sur tous les fronts de l'actualité en ce moment, mais tout cela devrait se calmer à l'approche du Mondial. Dans un timing parfait, ou dérangeant, pour le joueur du PSG ?

Forcément déçu ce dimanche soir de voir son poulain politique Jair Bolsonaro se faire battre lors des élections présidentielles au Brésil, Neymar va rapidement se concentrer sur ce qu’il fait de mieux : jouer au football. Le numéro 10 du PSG a encore quelques matchs avec son club avant de prendre son envol vers le Qatar pour la Coupe du monde avec la Seleçao. Les dernières semaines ont été agitées pour le meneur de jeu, qui a du revenir de force à Barcelone afin d’assister à quelques jours de son procès pour fraude supposée. La société qui détenait une partie de ses droits a en effet débuté des actions en justice de longue date, soupçonnant Neymar, son clan, Santos et le FC Barcelone de s’être entendus pour minimiser le montant du transfert et la part qui revenait à la société DIS. Faute de preuve, le parquet a recommandé la relaxe pour l’ensemble des accusés, après avoir requis en premier lieu des peines de prison et de lourdes amendes.

Neymar dit "non merci", il ne rajoute pas un mot

Le verdict se présente donc bien, mais désormais les juges se sont retirés avant de faire connaître leur décision. Et selon la presse espagnole, le verdict du procès pourrait intervenir dans la dernière quinzaine du mois de novembre, avec comme date possible les premiers jours de la Coupe du monde. Même s’il s’est félicité de la tournure des évènements en sa faveur, Neymar n’est pas encore innocenté dans cette affaire, et attend donc le verdict. Lors du dernier jour du procès, Neymar et son père ont eu la parole, le joueur du PSG participant en visio, mais ils n’ont pas souhaité ajouter le moindre mot, estimant que les choses allaient dans leur sens sur la globalité des audiences et témoignages. L’horizon est donc beaucoup plus favorable au joueur brésilien, même si la sentence sera quand même attendue, les juges n’étant sur le principe pas obligés bien évidemment de suivre les recommandations du Parquet.