PSG : Navas sur le banc, Donnarumma se marre

PSG : Navas sur le banc, Donnarumma se marre

Titularisé face à Manchester City (2-0) mardi en Ligue des Champions, le gardien du Paris Saint-Germain Gianluigi Donnarumma en a profité pour répondre à ses détracteurs. L’Italien n’a pas caché que les critiques entendues l’amusaient beaucoup.

Laissé sur le banc des remplaçants lors des deux derniers matchs de Ligue 1, et pour le premier rendez-vous de Ligue des Champions à Bruges (1-1), Gianluigi Donnarumma a cette fois disputé le choc face à Manchester City (2-0). Un grand moment pour le gardien du Paris Saint-Germain qui faisait ses débuts dans la plus prestigieuse des compétitions européennes. La pression ne l’a pourtant pas empêché de réaliser la prestation qu’il avait longtemps imaginée.

« J'avais rêvé de tels débuts en Ligue des Champions, mon rêve s'est réalisé, a confié Gianluigi Donnarumma au micro de Sky Sport. C'était un grand match, une joie immense. Je remercie toutes les personnes qui étaient proches de moi, ce n'était pas une période facile mais je l'ai traversée parce que j'ai une famille incroyable, j'étais calme. Je savais que ce moment viendrait et que j'en profiterais avec eux. Jouer avec ces champions, c'est fantastique, ils vous aident et vous font grandir. Félicitations aussi à Messi pour le premier but avec ce maillot, il n'y a rien à dire sur lui. »

« Ça me fait rire »

Au passage, le concurrent de Keylor Navas en a profité pour répondre à ses détracteurs. A commencer par certains observateurs italiens qui critiquent son départ du Milan AC pour un statut de numéro 1 bis à Paris. « Ça me fait rire, a-t-il réagi. Chaque fois que j'allume mon téléphone, je lis tellement de choses. Ça me fait rire et je passe à autre chose parce que je connais ma force, je sais qui je suis, il n'y a aucun problème. Je suis ici, je suis heureux d'être là, dans un club qui me soutient toujours et donc je ris quand je lis ces bêtises sur les réseaux sociaux. » Apparemment, Gianluigi Donnarumma vit plutôt bien sa situation.